Créer des bras ou des cœurs artificiels c’est du déjà vu, mais peut-on fabriquer de l’intelligence? L’IA vous connaissez? L’intelligence artificielle ambitionne de créer ou simuler grâce à des logiciels une intelligence comparable à l'homme voir davantage spécialisée. Sans aller jusque dans la silicon vallée pour voir les Google Cars, les voitures autonomes de la société GOOGLE, on peut aujourd’hui fabriquer de l’intelligence artificielle. Créer une aide pour des décisions humaines grâce à des logiciels c’est l’objectif que se fixe la société SESAMm basée à Metz.

 

La startup SESAMm créée en 2014 est spécialisée en intelligence artificielle et en particulier en traitement automatique des langues, une technologie avec pour but d’extraire et de comprendre automatiquement de l’information contenue dans des données textuelles. A la tête de cette structure se trouve Pierre Rinaldi, issu d’une école de commerce et Sylvain Forté un jeune ingénieur. Une équipe d’une dizaine d’ingénieurs développe des algorithmes d’extraction et de stockage adaptés à de grandes quantités de données (médias sociaux, news, forums, données internes), des systèmes d’analyse de la subjectivité (opinions, émotions, sentiments). Grâce à la collecte de ces informations la startup a pu élaborer des modèles prédictifs basés sur des analyses linguistique et quantitative de ces informations.

 

SESAMM_logo

 

La startup messine est basée dans les locaux de l’incubateur Synergie, elle dispose également de bureaux à Paris et Luxembourg. Elle est composée d’une quinzaine de personnes et poursuit à grands pas son développement vers l’international. Elle s’est fait remarquer lors de sa participation au  French Fintech Tour 2017 à Londres et Dublin. Parmi les 8 startups françaises sélectionnées pour cet évènement international, SESAMm a représenté les couleurs de la France mais également son produit : « L’Humeur des Marchés ». Ce nouveau produit innovant consiste en un service web de visualisation des émotions relatives aux actifs financiers. Grâce à ce nouveau type d'informations, la prise de décision d'investissement est améliorée pour les investisseurs financiers. Ce produit phare permet de transformer les big data en smart data, déjà plusieurs gérant de fonds utilisent cet outil qui facilite la prise de décisions.

Les programmes d’intelligence artificielle ont été adaptés à différents cas d’étude, en particulier dans le domaine de la FinTech (informatique financière) et de la gestion d’actifs, pour l’industrie des fonds et des banques à l’international. Un fond d’investissement basé en Asie utilise depuis le début d’année cet outil de trading algorithmique pour faire ses investissements sur les marchés financiers. Cette expertise est également applicable à toute organisation traitant de grandes quantités de données et souhaitant optimiser sa relation client, sa gestion des interactions et de manière générale améliorer sa compréhension de la donnée. 

 

reseaux It

 

Pour poursuivre son développement la startup lance officiellement sa seconde levée de fonds à hauteur de 3 millions d'euros. Ce financement d’envergure  est possible selon Pierre Rinaldi COO et fondateur car la société a un potentiel important dans un marché international en plein essor. Cette conjoncture favorable porte la croissance de la société à un rythme très soutenu.

 

L’intelligence Artificielle est tiraillée entre des scientifiques qui s'inquiètent de son possible détournement et des inventeurs visionnaires tel que Elon Munsk qui veut “booster” l'intelligence humaine. L’idée du fondateur de Tesla Motors et de SpaceX est de rajouter “une couche numérique” avec la puissance de l'intelligence artificielle. Cette combinaison du cerveau et des programmes IA doit au final augmenter les capacités cérébrales de l’Homme. On demande à voir…