On a tous vu de près ou de loin l’évolution des jeux vidéos. Qui ne connait pas le personnage Mario Bross de la multinationale japonaise Nintendo ? Les premiers ordinateurs personnels, les premières consoles de jeux dans les foyers étaient un changement majeur car on pouvait tous programmer et jouer à la maison. L’ordinateur devenait un outil démocratique avec des possibilités illimitées. Ensuite Internet a permis à tous ces ordinateurs individuels de communiquer, de travailler à plusieurs et échanger du contenu. Ces échanges ont permis de créer un nouveau réseau informatique ouvert au public : le WWW (World Wide Web).

apple-touch-icon-120x120

 

C'est en grandissant dans cet univers des nouvelles technologies que Thomas Willaume s'est passionné pour les jeux vidéos. Lycéen il organisait en petit comité des journées « jeux vidéo » afin de pouvoir s'affronter entre copains. Faire des tournois la journée pour connaitre le champion parmi ses amis. Ces premières rencontres ont permis au groupe d’amis de se structurer sous la forme d’une association pour joueurs en réseau. Il y a deux ans est née l'association "Aux frontières du PIXEL", « le but au départ était de faire connaître les jeux vidéos et créer du lien entre les joueurs » nous indique Thomas Wuillaume. Tout est allé très vite, le succès était au rendez vous dès le premier rendez vous. Aujourd’hui lors des événements organisés par des collectivités telles que Pont-à Mousson, Maizières les Metz, Labry, Freyming Merlebach,  plusieurs centaines de participants peuvent venir pour un tournoi avec des milliers de visiteurs affluent. Avec une telle résonnance l'association doit se transformer en société et trouver des investisseurs. Il faut investir dans des employés qualifiés, des locaux qui peuvent stocker en toute sécurité le matériel informatique, des véhicules. Afin de les aider dans leur développement, la jeune société a été accueil sur le site de TCRM-Blida à Metz.  A ce jour, plus de 50 % du chiffre d'affaire est réalisé en dehors de la Lorraine. Ils sont contactés pour des animations à Brest et participe au célèbre "Paris Games Week".


 

20161128_190757

 

La trajectoire de cette start-up dans le domaine du E-Gaming (sport électronique) donne des ailes à Thomas son directeur car d'autres projets sont en cours : la création de la marque "< i>Helios Gaming" qui vient de démarrer. Un tournoi de e-gaming en 8 étapes dans le grand Est de la France. La première édition qui s'est tenue à Freyming Merlebach en octobre 2016 a réuni plus de 3000 visiteurs et 200 compétitieurs. La prochaine étape du tournoi sera le 4 février à Hauconcourt, il y a également un étape à Metz au parc des expositions le 15 mai pour marquer l’étape finale de la première edition du circuit. "Ces tournois permettront de détecter les bons gamers dans notre région et de les faire recruter par des équipes de pro" nous indique Thomas. Le secteur est en train de se professionnaliser et est en fort développement.

 

helios

Dans des bureaux exigus Julien Gobbi code un nouveau projet dans les tuyaux, son projet est le lancement de la start-up « Cogaming.com ». C’est une plate-forme collaborative de mise en relation de joueurs qui permet de rencontrer chez soi ou chez les autres. Le but est de recréer du lien social entre les joueurs qui étaient en contact par internet et de les rapprocher. « On a vu avec les événements Aux frontieres du pixel et le jeux Pokémon Go que les joueurs aiment se rencontrer et parler ensemble, les liens restent importants » nous confirme Julien. Le domaine du Jeux vidéo est en pleine expansion mais tout reste à créer… Vivement le prochain round J